Nicolas Barré, un bon "Samaritaine"… en service commandé pour son propriétaire

Sur le site acrimed.org (Observatoire des médias - Action - Critiques - Médias) Denis Perais fait une analyse de l'attaque en règle menée contre la justice par Nicolas Barré, chroniqueur économique sur Europe 1 (mais aussi directeur de la rédaction des Échos qui appartient au groupe LVMH), avec la complicité de Thomas Sotto, mêlant tout à la fois manipulation, mensonges et mépris, servant de paravent à un conflit d’intérêts totalement dissimulé aux auditeurs. Lire l'article.
Cet article fait écho à celui que nous avons publié précédemment : Les médias au diapason de LVMH.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.